Mode

Plutôt minimaliste sur les bords mais fascinée par la Haute Couture, j’enfile de temps en temps des pièces fortes pour le plaisir. Ayant pour idole Samar Seraqui de Buttafoco, Stella McCartney ou encore les soeurs Olsen, je ne dis jamais non à une jupe midi à paillettes associée à un col roulé infiniment simple.

Si vous me connaissez un petit peu, vous savez que j’ai beaucoup d’admiration pour la maison Chanel. Que cela soit en beauté, en joaillerie ou en mode, je suis toujours impressionnée par l’évolution de chaque collection. Depuis toute petite, Chanel évoque pour moi un luxe certain, un emblème de l’élégance, la traduction d’une femme libre qui aime les belles choses. Quand Chanel Beauté m’a appelé pour me proposer d’assister au défilé Haute Couture Automne Hiver 2017/2018, j’ai beaucoup pleuré. Ma réaction, qui peut paraître absolument absurde, était incontrôlable. J’ai toujours voulu voir de mes propres yeux les créations de Karl…

Voir l’article

Je n’ai jamais eu de boîte à bijoux et je n’en porte quasiment pas. Non pas parce que je n’aime pas ça, je suis juste difficile avec ce genre d’accessoire. Posé ici ou là chez moi, des bijoux dorés et très fins. Je ne quitte jamais mon anneau en or au cartilage (c’est mon petit côté je ne sais quoi) et j’attache de temps en temps ma médaille de baptême (le contraste entre mon piercing et ce médaillon religieux m’amuse tellement) quand je porte une chemise blanche déboutonnée une fois bronzée. J’aime le doré toute l’année mais il est vrai…

Voir l’article

Nous sommes en mai, le ciel bleu rend Paris splendide. On savoure de nouveau le dimanche matin en s’autorisant un bain de soleil au Jardin du Palais Royal avec un bon thé à la menthe commandé au Starbucks du coin. On prend le temps, on répète sans cesse que l’on se sent beaucoup mieux avec cette luminosité éclatante qui règne sur la capitale et sur nos jolis minois. Je recommence tout juste à retrouver ma forme olympique. Après de longs mois à essayer d’oublier novembre et ce climat anxiogène qui s’était installé ici ou là, je retrouve enfin le sourire…

Voir l’article