Dance in the snow with Repetto

 

Voir Paris autrement, voir Paris en blanc. Même si les routes sont glissantes et que le verglas me fait quelques frayeurs, cette pureté qui se dégage est presque réconfortante. Le mois de Janvier a été beaucoup trop long, beaucoup trop épuisant psychologiquement alors, quand soudainement ma ville s’habille d’un manteau blanc, je vois tout autrement. Oui ça m’arrive de ne pas être dans mon assiette, de me mettre à pleurer juste parce que je casse un verre ou parce que je n’arrive pas à faire une simple photo… Je suis à fleur de peau, pourvue d’une exigence presque malaisante mais j’essaye, le plus possible, de me remettre en question en me disant que j’ai quand même énormément de chance. Le premier mois de l’année est passé, il est l’heure de tourner la page et de souffler.

J’ai toujours aimé les nouveaux départs, les grands changements… et le mois de Février risque de m’en offrir. En effet, dans quelques jours, je m’envole en Indonésie avec IFF (International Flavors & Fragrances) afin de découvrir la récolte et la filière du patchouli. Une chance inouïe et un voyage exclusif que je vous raconterais ici.

Pour rester dans l’univers du parfum (et un peu du patchouli d’ailleurs), j’ai récemment découvert une essence qui m’a plus que surprise. Repetto vient tout juste de sortir « Dance With Repetto », une fragrance terriblement gourmande et contemporaine à la fois. Ce parfum s’ouvre tout d’abord sur des notes de magnolia, de freesia et d’un macaron framboise concocté avec amour. On retrouve ensuite du jasmin, de l’héliotrope et de la pivoine. Quelques soupsçons de vanille, de patchouli et fève de tonka pour réchauffer les coeurs et nous avons, sur la peau, le dernier parfum de Repetto.

J’aime énormément les parfums qui retiennent en eux du jasmin. Cette odeur m’évoque mes premiers pas à Paris, quand je buvais mon thé au jasmin dans les plus beaux établissements parisiens. On m’avait conseillé, au Peninsula je me souviens, de prendre ce petit sachet pour déguster scones et financiers. Les pâtisseries sont encore plus délicieuses en bouche avec le goût du jasmin. Elle me rappelle aussi Grasse ou encore l’Égypte. Cette senteur est mienne grâce à tous ces souvenirs et quand je l’ai retrouvé dans « Dance With Repetto », cette sensation agréable m’a séduite dans l’immédiat.

Ce parfum, je le porte maintenant, à quelques semaines du printemps. Il m’évoque un changement agréable, un dernier souffle avant le retour de la jachère et des températures douces. Il est pourvue d’une chaleur qui ferait fondre toute cette neige…

Dance With Repetto

Photos : Claire Guillon

 

Suivre:
Partager :