Dans les champs de Chanel pour Gabrielle

 

À chaque fois que je vois “Chanel Beauté” en appel entrant sur mon portable, mon coeur s’emballe. La cause ? Dès que la maison me passe un coup de fil, c’est toujours pour me proposer quelque chose de génial. Après le défilé au Grand Palais, qui a été très fort en émotions, Chanel m’a demandé si j’étais disponible pour une escale à Grasse afin de découvrir les champs de tubéreuses, jolie fleur précieuse que l’on retrouve dans Gabrielle, le nouveau parfum imaginé par Olivier Polge. Comment vous dire… J’étais tellement heureuse. Chanel c’est une histoire de famille et une marque que je connais sur le bout des doigts alors, comment refuser un tel rendez-vous ?!

Pour ce séjour, nous étions 10 blogueuses françaises et nous avons séjourné au Mas de Pierre, un charmant hôtel situé à Saint Paul de Vence. L’endroit est reposant à souhait et j’ai eu le plaisir de découvrir les lieux en compagnie de Laura (Avenue des Rêveries), Ninon (Dis oui Ninon) et Amélia (Nymphea’s Factory). Dans cet établissement, les chambres sont lumineuses et confortables, on peut se promener dans un jardin sublime où vous pouvez même rencontrer quelques perruches logées dans une serre et il est possible de se relaxer au bord d’une très jolie piscine. Un endroit parfait pour vivre pleinement cette expérience Chanel.

 

 

 

Après avoir fait le tour du propriétaire, découvert les petites attentions beauté de la maison et sentir encore et encore Gabrielle, nous nous sommes rendues à la nouvelle boutique Chanel Beauté et Parfums à Nice située au 1 Place Magenta. Au programme ? Un écrin de 100 mètres carrés consacré à la beauté. Tous les produits sont à votre disposition et une équipe constituée d’experts est présente pour vous conseiller et vous renseigner. Une soirée parfaite qui nous a donné un réel avant-goût de ce qu’on allait vivre le lendemain.

À chaque fois que j’ouvre l’oeil lors d’un voyage presse, je ne sais plus vraiment où je suis pendant 5 secondes et puis je prends conscience que je suis au coeur d’un séjour vraiment spécial et que je suis plus que chanceuse. Quand je me suis réveillée dans ce lit gigantesque, j’étais à la fois excitée comme une puce et étrangement apaisée. Je mets toujours mon réveil très tôt pour profiter des lieux et avoir le temps de prendre mon petit déjeuner. C’est important de prendre son temps, surtout dans un contexte pareil où le programme est minuté. Emmitouflée dans mon peignoir sur mon balcon privé, je déguste mes tartines avec la vue sur le parc et sur les montagnes. Le temps est parfait, cette journée le sera forcément.

 

 

Je crois que je n’étais pas prête à vivre une telle journée. Les champs de Chanel sont absolument immenses. Pour se déplacer, il vaut mieux prendre une voiturette ou encore une bicyclette. Lorsque nous sommes arrivées sur place, nous avions rendez-vous avec le nez de la maison, Olivier Polge. Cet homme me parfume indirectement et quand je l’ai écouté parler de Gabrielle, de sa composition géniale et des émotions qui apparaissent en sentant cette nouvelle fragrance, j’ai été prise par l’émotion. J’avais devant moi un homme pudique, humble, possédant un talent monstre. Franchement, comment rester de marbre ?! Et Gabrielle dans tout ça ? Ce parfum est composé de quatre fleurs blanches que j’aime beaucoup. Nous avons de la tubéreuse de Grasse, de l’ylang ylang, du jasmin et de la fleur d’oranger. Une composition florale intense qui invite au voyage et aux souvenirs. En plus de véhiculer beaucoup de sentiments, ce parfum rends hommage à Coco, femme forte et solaire.

 

 

Après cet entretien privilégié, nous nous sommes rendues dans les champs de tubéreuses où nous avons pu rencontrer Joseph Mul. Cet adorable monsieur de 78 ans, héritier de l’exploitation de fleurs créée en 1840 par son arrière-grand-père, nous a expliqué, avec beaucoup de passion, son travail et à quel point la tubéreuse de Grasse était spéciale. Fragile et forte à la fois grâce à l’essence qu’elle renvoie, cette fleur est précieuse et se cueille avec douceur. Ici, on récolte 3 tonnes de tubéreuses par an et on prend soin de chaque bouton. Comme d’habitude, je me suis prise au jeu en aidant les cueilleuses à récolter avec précaution les fleurs qui permettront de donner à Gabrielle  un parfum unique. Un joli moment d’échanges que je ne pourrais peut être jamais revivre.

 

 

Pour finir cette journée en beauté, nous avions la grande bastide pour nous ainsi que les champs. L’occasion de faire des photos avec les filles, d’immortaliser chaque instant dans nos têtes et de nous rendre compte, encore une fois, que nous avons une chance inouïe d’être là et d’avoir rencontré des personnalités pleinement impliquées dans nos parfums préférés. Dans la voiture direction l’aéroport de Nice, j’ai ressassé ces deux jours riches. Tout était parfait et tout avait un sens. Je me suis une nouvelle fois sentie proche de Coco, je l’imaginais bien avec sa marinière et son pantalon d’homme dans les champs l’air de rien mais avec un avis précis sur chaque fleur. Un séjour hors du temps que je ne pourrais jamais oublier.

Merci Chanel, merci à cette famille qui me donne tant émotionnellement parlant.

Merci à toi ma Laura pour les photos.

Follow:
Partager :

1 Comment

  1. Céline
    8 October 2017 / 13 h 45 min

    Super article !
    Tu es vraiment magnifique sur chaque photo ! Merci de nous faire voyager à chacun de tes écrits !
    Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *