Mon escapade à Grasse avec Dior pour “J’adore l’Or”

La question est : est-ce que je mérite tout ça ? Après de nombreux échanges avec ceux qui m’entourent au quotidien, j’ai enfin pris conscience que ma sensibilité pour la beauté était flagrante auprès des autres. Depuis quelque temps, on m’autorise des choses exclusives, des moments exceptionnels qui resteront à jamais graver dans ma mémoire, et parmi tous ces instants, il y a eu mon voyage avec Dior à Grasse. J’ai été conviée pour découvrir la nouvelle coiffe du « J’adore l’Or » et explorer, pour de vrai, les champs de jasmin.

Logée au Château Saint Martin et Spa, dans la suite numéro 18 (un signe, le 18 est mon porte-bonheur), j’ai été reçue comme une véritable princesse. Chambre parfaite avec une vue étonnante, douces attentions de Dior, parfum gravé avec mon prénom et fleurs disposées ici ou là dans la pièce et dans ma salle de bain, je me suis sentie complètement déconnectée de la vie réelle et absolument prête à vivre ces deux jours comme jamais. Pour ce séjour, Dior avait invité plusieurs blogueuses internationales pour que “J’adore l’Or” résonne dans le monde entier. Dans une ambiance bonne enfant, nous avons (re)découvert, toutes ensemble, la beauté de la Provence et sentir, avec plus d’attention, ce parfum plus que luxueux.

Après un diner somptueux au coeur du château, un bon bain chaud et une nuit agréable, nous nous sommes dirigées au Domaine de Manon. Cet espace fleuri est le berceau des parfums Dior. Ce domaine bénéficie d’une situation géographique unique entre mer et montagne et profite d’un microclimat parfait qui offre au jasmin et à la rose de Mai une qualité exceptionnelle. Durant mes voyages presse ou blog trip, je suis toujours excitée de rencontrer les personnes qui travaillent dans ce milieu si spécial, et c’est avec enthousiasme que j’ai commencé à aider les cueilleuses à récolter le jasmin que l’on retrouve dans “J’adore l’Or“. J’aime tellement apprendre, leur poser mille questions et de voir, au fur et à mesure de notre conversation, une certaine fierté se dégager à travers leurs paroles. C’est toujours important de souligner le travail de ceux qui sont au tout début de la production d’un produit. Ils sont le point de départ, le commencement d’une merveille.

Après ce début de matinée au domaine, nous nous sommes ensuite rendues aux Fontaines Parfumées. Cet endroit, situé au plein coeur de Grasse, est entièrement dédié à la création de parfums. Lorsque nous sommes arrivées, c’est Monsieur François Demachy, parfumeur-créateur de Dior, qui nous a accueillis dans son grand jardin. Heureux de nous recevoir, il s’est empressé de nous faire visiter ce parc qui dégageait diverses essences. Il me glisse que c’est ici qu’il trouve son inspiration chaque matin. Dans cet espace vert, de nombreuses fleurs et plantes s’enlacent et vous pouvez trouver, un peu plus loin, une quarantaine de type de menthe. Monsieur Demachy nous emmène ensuite dans sa bastide. Je n’étais jamais rentrée dans un tel lieu. Entre les laboratoires, où nous avons pu recréer “J’adore l’Or“, et le bureau du nez de la maison Dior, nous avons immortalisé dans nos mémoires chaque pièce sous les yeux, bienveillants, des portraits de Christian Dior disposés un peu partout.

Suite à cet instant que je qualifierais d’exceptionnel, nous avons pris la direction de La Colle Noire, la demeure de Christian Dior. Quelle chance d’avoir pu pénétrer dans un tel lieu. Le créateur s’est installé dans ce château en 1950 et il y est resté jusqu’à la fin de sa vie (1957). Cet endroit, il l’aimait fort. Il trouvait son inspiration ici où là dans ce domaine gigantesque et adorait inviter des personnalités comme Yves Saint Laurent ou Pierre Bergé. Quand je suis rentrée dans sa maison, j’avais l’impression de m’introduire dans son intimité. Rien n’a bougé. On retrouve son bureau, sa cover du Times dont il était fier, son lit, sa salle de bain, quelques signes qui traduisaient son côté superstitieux…Un vrai musée. Après le déjeuner absolument incroyable que nous avons pu déguster dans son jardin, nous nous sommes échappées avec Guillaume Garcia-Moreau, responsable du site de La Colle Noire, pour en savoir un peu plus sur ce lieu chargé d’histoire. Il nous a dévoilé quelques secrets, quelques étrangetés (de temps en temps les détecteurs s’allument la nuit dans les appartements de Monsieur Dior alors qu’il n’y a personne), le dressing avant-gardiste de créateur et le livre d’or signé par des pointures de la mode. Un moment privilégié qui me bouleverse encore.

L’histoire s’arrête ici, devant la devanture de La Colle Noire, avec l’impression d’être repartie encore plus passionnée par la beauté que la veille. Je sais que ma vie sera rythmée par ce milieu riche en émotions, en créations et en innovations. Merci Dior pour cette prise de conscience et pour cette aventure inoubliable.

www.dior.com

 

 

Follow:
Partager :

2 Comments

  1. atraverslobjectifparis
    28 September 2017 / 19 h 44 min

    Superbe article et photos magnifiques !!

  2. 29 September 2017 / 9 h 49 min

    1000 fois méritante ❤

    Je t’embrasse très fort.

    Noé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *